Le Pollen

Pollen Une petite merveille de la nature...

Produit du printemps par excellence, le pollen provoque des allergies chez certains, mais il contient surtout la puissance régénératrice de la fleur, ce qui le rend très bénéfique pour la santé de toute la famille.

Qu’est-ce que le pollen ?

Le pollen est la cellule mâle de la fleur, contenu dans les anthères, au bout des étamines.

Certaines fleurs utilisent le vent pour porter leur pollen vers les autres plantes de sa famille, et assurer ainsi la fécondation croisée. Ce sont en général ces pollens qui causent les allergies.

Mais beaucoup d’autres fleurs comptent sur les insectes et en particulier les abeilles, pour collecter et transporter le pollen de fleur en fleur. Au passage les abeilles agglomèrent le pollen en « pelotes », en l’imbibant de nectar (le sucre de la fleur). Une pelote pèse environ 30 mg pour 3 à 4 millions de grains de pollen. Les abeilles le récoltent pour les besoins de la ruche…

Que contient le pollen ? A quoi sert-il ?

C’est en quelque sorte le « steak végétal » des abeilles. 

Le pollen contient une part énorme de protides (35% environ), dont les acides aminés indispensables à notre corps, puisque c’est une cellule destinée à la reproduction. Il contient également des glucides (environ 30%), peu de lipides (5%) mais énormément d’oligoéléments (5%) et la totalité des 28 minéraux présents dans le corps, des vitamines, (A B, C E K et rutine) mais aussi d’autres éléments intéressants : pigments, enzymes et coenzymes, flavonoïdes, substances antibiotiques et bactériostatiques, ostrogéniques… Il est donc particulièrement nutritif.

Les abeilles stockent le pollen dans des alvéoles distinctes, ou il subit une fermentation lactique, il sert de nourriture au couvain (larves des abeilles).

 

Comment est récolté le pollen ?

A l’entrée de la ruche, les apiculteurs installent une grille à pollen, pour prélever une partie du pollen que les abeilles rapportent. 

Le « pain des abeilles », quand à lui, est prélevé directement dans les rayons de la ruche, et présente l’avantage d’être lacto-fermenté (donc plus digeste), mais l’inconvénient est de provoquer la destruction des alvéoles de la ruche pour sa récolte.

Pollen abeille

Comment se consomme le pollen ?

Frais, mais il se conserve peu de temps (7 jours au réfrigérateur). On peut le mélanger avec du miel pour allonger sa conservation (¼ de pollen dans le miel). Il est ainsi facile à consommer.
On peut le congeler sans problème, et surtout on peut le sortir et le remettre au congélateur sans risque de dénaturation, il se conserve alors 1 an.

Séché, mais il perd une partie de son intérêt (vitamines notamment).

Il faut absolument prendre le pollen avec un liquide, car les cellules sont munies d’une coque particulièrement dure, qui le rend indigeste s’il n’est pas « mouillé »  aussi, il faut le garder en bouche et bien saliver ou le mélanger à une compote, un yaourt, du miel …. Sinon gare aux maux de ventre !

 

Quelles sont les vertus du pollen ?

Le pollen est de composition variable, selon la fleur dont il est issu. En fait, il a les mêmes propriétés que la fleur, plus les vertus communes à tous les pollens, au vu de leurs composants, mais de manière variable selon les pollens :

 

Stimulation des capacités physiques

Tonification des capacités intellectuelles et psychiques

Stimulation de la croissance osseuse

Régulation de la fonction circulatoire et de la composition du sang

Régulation des fonctions digestives et du métabolisme du foie

Tonification des capacités sexuelles et de la reproduction

Amélioration des ongles, cheveux, peau et yeux

 

Au vu de sa teneur en protéines, il est un allié de choix dans les régimes végétariens.

Son seul « défaut » : il est plutôt acide, comme tous les produits de la ruche, il ne faut donc pas en abuser.

Faites au moins une cure de 21 jours de pollen au printemps, c’est la saison idéale pour bénéficier de ses bienfaits car il est tout indiqué pour la détox et le bon fonctionnement du foie.

Enfants, adolescents, adultes, seniors, tout le monde y trouvera son compte ! C’est un alicament fondamental, si bien sûr on n’y est pas allergique.

Pollen sec

Quels dosages ?

1 à 10 c à café par jour soit 6 à 40 gr. Notons que 35 à 50 gr par jour couvrent les besoins protéiques d’un adulte. 
Jusqu’à 60 gr pour les végétariens ou les sportifs (renfort en acides aminés indispensables).

Dès l’âge de 6 mois on peut donner du pollen, mais en quantités adaptées : ¼ de c à café mélangé au repas, en augmentant la dose jusqu’à la moitié de la dose adulte à 12 ans.


Avant toute prise vérifier l’absence d’allergie en écrasant un grain de pollen au creux du coude. Si pas de réaction sous 15 mn alors on peut en consommer.

Quel pollen choisir ?

On utilisera un pollen multi floral (et donc multicolore) pour faire une cure générale, pour traiter un peu tous les organes. 
Pour cibler un organe précis à soigner ou stimuler, on choisira un pollen mono floral plus spécifique (ex : Ciste pour la flore et le transit, contre la fatigue ; Châtaignier pour la circulation et le moral ; Saule pour la lutte anti âge et la vision ;  Aubépine contre le stress et pour le cœur ; Bruyère pour le drainage et la minéralisation ; Pommier pour la défense de l’organisme tonique et fortifiant ; Prunier pour l’équilibre digestif et l’appétit…)
On peut également le choisir en fonction de son goût !

 

Sources : 
"Guérir avec les abeilles" Auteur Claudette Raynal-Cartabas, Guy Trédaniel éditeur 
"En bonne santé avec les abeilles" auteurs: Dr Stefan Stangaciu et Claudette Raynal-Cartabas, Guy Trédaniel Editeur
"Ces pollens qui nous soignent" de Patrice Percie du Sert