La Rosée de Mai

Fee muguet rosee

 

La rosée est considérée depuis toujours comme un fluide magique provenant de la Lune et des étoiles...

La Lune réceptacle et miroir des radiations solaires, planétaires et galactiques,

infuse la rosée sur l'herbe des champs lorsque le ciel est pur et que les vents sont nuls.

 

Selon les traditions, la rosée est considérée comme le véhicule privilégié de l'Esprit Universel, l'âme du monde, le cinquième élément des Hindous (Akasha), la Mémoire Universelle.

La rosée vivifie toutes les plantes et se montre encore plus active que la pluie. Elle renferme quelque chose de plus que l'eau, un sel baptisé "nitre céleste" par les Anciens qui se présente en fines aiguilles, comme le givre sur la glace, ou en écailles microscopiques.

La rosée semble pénétrer très facilement dans le tissu végétal ce qui explique les possibilités de croissance de certains végétaux qui survivent en zone aride ou désertique.

On récolte la rosée à l'aube, bien avant le lever du soleil et lorsque la lune est dans son plein, ou encore entre le Premier Quartier et la fin de la Pleine Lune.

La saison propice où la rosée est la plus riche en Esprit Astral, a été indiquée par les Alchimistes comme étant située entre le début du Bélier et la fin du Taureau, soit du 21 mars au 21 mai.

Le choix du site de la récolte est primordial. Les champs où se dépose la rosée doivent être à l'abri de toute pollution et, si possible, en altitude, dans une cave ou un sous-sol obscur et frais.

 

La rosée peut servir de véhicule à beaucoup de remèdes.

 

Elle était utilisée en magie sous forme "d'eau lustrale" pour purifier le mage et la pièce où il opérait.

Pour la récolte, 0n traîne un drap ou une pièce de toile parfaitement propre à la surface de l'herbe et on le tord pour en exprimer la rosée. Elle sera ensuite filtrée, puis conservée dans des flacons de verre bien bouchés et à l'abri de la lumière.


Mais bien sur tout cela c'était avant...