On ne peut pas plaire à tout le monde, Dieu mercy !

Plaire a tout le monde

 

Pourquoi s'embêter après tout car quoiqu'on fasse, on ne peut vraiment pas plaire à tout le monde...

Ci-dessous le texte d'un barde conteur pour vous le prouver.

La meilleure façon de mécontenter tout le monde, c'est bien de vouloir plaire à tout le monde !

On ne peut pas plaire à tout le monde ! Ceux qui tentent de le faire courent à l'échec !

Quant à ceux qui ne veulent plaire à personne, ils font aussi fausse route, car souvent ils se révèlent cruels.

Discourant de tout cela à la taverne, et ayant vidé bon nombre de chopines, un sire de peu se vanta de pouvoir concilier tout cela. Il lui semblait que le créateur du monde ne connaissait absolument rien à son affaire !

Sur le chemin de sa chaumière, passant par un bois, il prit Dieu à témoin :

- Ah ! Si j'étais à ta place ! Moi, si j'étais Dieu, je donnerais à chacun ce qu'il demande !

Or ce bois jadis était habité par une fée. A croire que son esprit hantait encore ses lieux, notre talvassier entendit une voix lui déclarer :

- Orendroit, Dieu c'est toi ! Maintenant tu as tous ses pouvoirs !

Le fidèle de Bacchus, plein de sa nouvelle importance, prit sa mission très au sérieux. Arrivé chez lui, il exauça son plus proche voisin, qui était maraîcher et qui réclamait de la pluie. Aussitôt son deuxième voisin, qui était potier, pria pour avoir un beau soleil, afin de faire sécher ses pots.

Le soleil fit place à la pluie. Mais quand les légumes du maraîcher montrèrent les premiers signes de dessèchement, il rendit visite à son puissant voisin et se plaignit à lui : 

- Mon Dieu, faites qu'il pleuve ! 

Le nouveau Dieu envoya donc l'onde du ciel. Les premières gouttes venaient à peine de tomber, que le potier d'accourir en grande ire et de demander à Dieu du soleil pour sauver sa production.

Et d'un troisième qui voulait du vent pour son moulin, car il avait métier de meunier ! Et d'autres encore, tous mécontents et tous réclamant quelque chose au nom du Dieu de justice, de bonté et d'amour !

Tant de demandes contradictoires servirent de leçon à notre apprenti Dieu. Il préféra abandonner cette place qu'il n'estima pas être la sienne !

 

Amis méfiez-vous de ces nouveaux chambellan aux regards chassieux, aux discours mielleux, qui promettent de contenter tout le monde. Ils veulent en fait que vous leur bailliez votre argent et votre confiance !

Que nenni ! On ne peut pas plaire à tout le monde ! Dieu mercy ! Ceux qui tentent de le faire courent à l'échec et ceux qui les soutiennent avec !

Livre sur les chemins des troubadours

 

Texte extrait du livre Ozégan, troubadour, barde, poète, conteur...